Tradition

Une voiture pour tous - un concept Ford

 

Avec ses idées, Henry Ford a révolutionné la vie de bon nombre de personnes. Il a rendu la voiture accessible à tous. Sa chaîne de montage mobile et ses méthodes de production de masse ont servi de référence à l’industrie mondiale pendant la première moitié du 20ème siècle. 

Né le 30 juillet 1863 à Wayne County/Michigan, Henry Ford a grandi au cœur d‘une ferme familiale florissante. Très jeune déjà, il s’intéressait à la mécanique. Par la suite, ce fils de fermier allait devenir « l’un des plus grands industriels au monde » et écrire un chapitre de l’histoire de l’automobile.

 



Le mot de Bill Ford :
« Les entreprises modernes ont compris que l’écologie et le social sont également importants pour le monde des affaires. Elles sont conscientes qu’à terme, leur succès dépend de la préservation du monde dans lequel elles vivent. Cette conviction a toujours fait partie de Ford Motor Company. Nous sommes fiers de notre contribution positive à la société, qui représente également un facteur décisif de notre succès en tant qu’entreprise. A l’avenir, nous aimerions nous investir encore plus dans la résolution de bon nombre des problèmes les plus urgents de notre société. »

Bill Ford, président du comité directeur et Chief Executive Officer de Ford Motor Company de 2001 à 2006
Biographie de Bill Ford
En devenant Chief Executive Officer de Ford Motor Company en 2001, Bill Ford a fait entrer dans une nouvelle ère la tradition familiale de cette entreprise fondée par son bisaïeul. Elu président du conseil d’administration en 1998, il est toujours actif en qualité de « Executive Chairman » en 2008. Bill Ford milite avec engagement en faveur de la protection de l’environnement. Il a œuvré toute sa vie pour le développement de produits et de processus plus écologiques.

On peut citer au nombre de ses réalisations la création du premier habitat naturel pour les animaux sur un site d’usine. C’est également grâce à lui qu’une usine Ford est devenue la première usine automobile au monde à utiliser 25% de matériaux recyclés dans toutes les pièces plastiques. C’est aussi sous sa direction qu’a été réalisé en 2000 le premier « Corporate Citizen Report » de l’entreprise étudiant les conséquences économiques, écologiques et sociales des produits et des centres de production.

 

 

L’histoire d’Henry Ford
Avec ses voitures pratiques à bas prix, Henry Ford a révolutionné la vie de bon nombre de personnes. La chaîne de montage mobile et les méthodes de production de masse qu’il a développées ont servi de référence à l’industrie mondiale pendant la première moitié du 20ème siècle.

L’histoire commence le 30 juillet 1863 dans un quartier de Springwells, dans le comté de Wayne dans l’Etat du Michigan. C’est là que naît Henry, premier des six enfants de William et Mary Ford. Henry grandit dans la ferme familiale prospère et étudie dans une école où il n’y a qu’une seule salle de classe. Très jeune déjà, il s’intéresse à la mécanique. Par la suite, cet intérêt se mue en véritable esprit de génie, justifiant sa réputation « d’un des plus grands industriels au monde ».

Années d'apprentissage 
La carrière d’Henry Ford commence très tôt. A l’âge de 12 ans, Henry passe la majorité de son temps libre dans un petit atelier qu’il a lui-même installé. C’est là qu’il construit en 1878, alors âgé de 15 ans, sa première machine à vapeur. L’année d’après, il quitte la maison familiale pour la région de Détroit où il débute un apprentissage de machiniste.

L’apprentissage dure trois ans. Henry retourne ensuite à Dearborn où il est né. Au cours des années suivantes, Henry passe son temps à faire fonctionner et à réparer des machines à vapeur. Il alterne travail occasionnel dans une usine de Détroit et travaux d’amélioration des outils à la ferme de son père. En 1888, sa vie prend un tournant décisif. Il épouse Clara Bryant et commence l’exploitation d’une scierie pour nourrir sa famille.

Peu de temps après, il opte pour un nouveau changement. En 1891, il entre au service d’Edison Illuminating Company à Detroit en qualité d’ingénieur. Deux années plus tard, Ford est devenu ingénieur en chef. Il a maintenant suffisamment de temps et d’argent pour se consacrer entièrement à ses propres expériences avec des moteurs à combustion.

Sa première voiture 
Le point culminant de ses expériences est la construction d’un véhicule automoteur. C’est en 1896 que le « Quadricycle » voit le jour. Le premier moteur Ford a été créé sur la table de la cuisine de sa maison, au 58 Bagley Avenue, avant de faire son entrée fracassante dans l’histoire. Le projet suivant ne se fait pas longtemps attendre : Ford monte un moteur sur un cadre fixé à quatre roues de bicyclette – c’est la naissance de la première automobile Ford. 

Indépendance 
Ford quitte Edison en 1898 et fonde la Detroit Automobile Company. Il est pourtant encore en avance sur son temps et fait faillite. Ford ne s’est pourtant jamais laissé abattre par les revers. Il commence à construire et à monter des voitures de course. Il participe à des courses automobiles avec sa légendaire « Sweepstakes » et bat le champion américain Alexander Winton le 10 octobre 1901.

 

 

Fondation de Ford Motor Company
La fondation de Ford Motor Company en 1903 va à jamais changer l’histoire de l’automobile. Henry Ford dispose à l’origine d’une part de 25,5% et fait en même temps office de vice-président et d’ingénieur en chef. Au début, seulement quelques véhicules sont produits chaque jour dans l’usine Ford de la Mack Avenue, à Détroit. Deux à trois hommes travaillent sur chaque voiture pour montrer les composants achetés à d’autres sociétés. Le premier véhicule construit dans l’usine est vendu le 23 juillet 1903. Henry Ford devient président. Trois ans plus tard, il est propriétaire et responsable de toute l’entreprise.

Avec le modèle T, Henry Ford a concrétisé son rêve de construire une automobile fiable et efficace à un prix raisonnable. Facile à utiliser, à entretenir et d’une bonne maniabilité même sur des routes en mauvais état, ce modèle marque une nouvelle ère dans le transport de personnes. Un succès retentissant !

Une nouvelle génération 
Le développement se poursuit de manière fulgurante. En 1919, Henry Ford et son fils Edsel achètent les parts de tous les petits actionnaires pour une valeur totale de 105'568‘858 dollars et deviennent ainsi les seuls propriétaires de l‘entreprise. La même année, Edsel remplace son père à la présidence. Il occupera cette position jusqu’à sa mort en 1943, date à laquelle Henry Ford reprendra à nouveau les rênes.

Retraite 
En septembre 1945, Henry Ford quitte pour la deuxième fois le poste de président de Ford Motor Company qu’il confie à son petit-fils, Henry Ford II. L’année suivante, Henry Ford est récompensé pour sa contribution pionnière à l’industrie automobile à l’occasion du « American Automotive Golden Jubilee ». La même année, l’American Petroleum Institute lui remet la médaille d’or pour son exceptionnelle contribution au bien de l’humanité.

La fin d’une ère 
Le 7 avril 1947, à 23h40, Henry Ford décède dans sa maison de Fairlane à Dearborn. Il est âgé de 83 ans. Au moment de son décès, la crue de la Rouge River avait provoqué une coupure de courant. La lumière des bougies et des lampes à pétrole donna à la scène une ressemblance avec l’époque de sa naissance, 83 ans auparavant.

 

 

Début de la production en grande série
C’est en 1913 qu’Henry Ford conçoit sa première ligne d’assemblage mobile flexible, révolutionnant ainsi le processus de production avec son modèle T. Cette chaîne de montage est installée dans la première usine Ford d’Highland Park, Michigan. C’est la référence de la production en grande série dans le monde entier.

Une idée simple
Henry Ford veut produire le plus grand nombre de véhicules, dans un design le plus simple possible et à moindres coûts. A une époque où posséder une voiture n’est réservé qu’à quelques privilégiés, Ford se donne comme objectif de « mettre le monde sur des roues » et de construire une voiture accessible au plus grand nombre.

Construction des premières voitures par Ford
Au début, Ford construit ses voitures comme tous les autres - l’une après l’autre. Pendant toute la durée du montage, les voitures restent sur place. Les mécaniciens doivent aller chercher les pièces et montent le véhicule à partir du châssis. Pour accélérer ce processus, les véhicules sont ensuite montés sur des plateformes déplacées d’un groupe de travail à un autre. Toutefois, cette manière de procéder n’est pas assez rapide. Ford a en effet besoin d’une main d’œuvre qualifiée capable de construire des véhicules « à la main ». Il ne peut produire ainsi que quelques voitures et le prix des véhicules reste élevé du fait des coûts importants de personnel.

La réponse est l’automatisation. Henry Ford développe ainsi avec ses ingénieurs des machines permettant de produire en grandes quantités les pièces requises pour ses véhicules. Il invente également des méthodes de montage lui permettant d’assembler les pièces aussi rapidement qu’elles sont produites. Cela marqua l’aube d’un grand bouleversement.

Augmentation de la productivité 
La productivité devait être augmentée afin qu'Henry Ford puisse atteindre son objectif de consommation de masse par la production en grande série. Dans son usine de Détroit, les collaborateurs étaient positionnés à des postes fixes. Le châssis du véhicule était déplacé d’un poste à l’autre à l’aide d’une puissante corde. Il s’arrêtait à chaque poste. Les collaborateurs y montaient les pièces jusqu’à ce que le véhicule soit achevé.

Des résultats impressionnants 
Henry Ford a utilisé les principes de base de précurseurs technologiques comme Elihu Root qui avait développé un système de montage pour Samuel Colt. Pour des raisons de simplicité, le processus de production était divisé en petites étapes. Ford réalisa des expériences jusqu’à atteindre la perfection pour chaque geste. C’est ainsi que la vision de production en grande série est devenue réalité.

Pour réduire sa dépendance vis-à-vis des ouvriers spécialisés et qualifiés, Henry Ford utilise des pièces interchangeables faciles à monter par une main d’œuvre non qualifiée. Il réalise d’autres expériences avec des systèmes de transport par gravité et convoyage. Même l’implantation du personnel et des outils est étudiée avec soin pour rendre la production la plus efficace qui soit.

La somme de toutes les pièces
Le mode opératoire de chaque département est décomposé en unités spécifiques. Henry Ford installe plusieurs lignes de convoyage à différents endroits jusqu’à ce qu’il soit satisfait et estime que « dans l’usine, tout est en mouvement ». La production est alors beaucoup plus rapide – parfois quatre fois plus qu’avant.

La ligne d’assemblage finale 
La dernière étape décisive est constituée par la création de la ligne d’assemblage mobile. Tout commence avec un châssis dénudé qui est déplacé le long de la ligne d’assemblage et s’arrête à chaque poste de travail. Pour finir, le véhicule terminé quitte l’atelier avec son propre moteur. Pour ce processus, il est décisif que tous les approvisionnements en pièces parallèles soient synchronisés de façon à livrer les bonnes pièces au bon moment.

Les fruits des efforts 
C’est ainsi que le principe de la production en grande série est introduit dans le monde – une combinaison de précision, de continuité et de vitesse. Ford a battu tous les records avec la production du modèle T à Highland Park. Jour après jour, un véhicule terminé quittait la chaîne de travail toutes les dix secondes. Ford pouvait proposer ses véhicules à des prix plus avantageux, augmenter le salaire minimum quotidien à 5 dollars et réaliser un produit exceptionnel tout en faisant des bénéfices.

A cette époque, Ford produit chaque année 2 millions de modèles T qui se vendent déjà 260 dollars pièce.

Des progrès révolutionnaires
Le modèle T a lancé une révolution rurale. Le salaire journalier à 5 dollars et la philosophie sous-jacente ont été à la base d’une véritable révolution sociale. La ligne d’assemblage mobile a marqué le début de la révolution industrielle.

 

 

1903 – le premier logo
Ce logo apparaît pour la première fois au début de l’année 1903 sur les documents de l’entreprise. Une attention toute particulière est accordée au premier véhicule de série, le modèle A, qui est orné d’un logo Ford doté d’une bordure « art nouveau ».
1906 – « Scripte avec des ailes »
C’est en 1906 qu’apparaît un logo un peu plus sophistiqué avec un F et un D plus allongés – aussi connu sous le nom de typographie « Scripte avec des ailes ». Ce logo est utilisé sur tous les véhicules Ford jusqu’à la fin de l’année 1910. La typographie est ensuite remaniée pour adopter la version encore utilisée aujourd'hui. Le logo Ford est enregistré auprès du bureau de brevets des Etats-Unis en 1909.
1907 – le premier ovale
Le premier logo Ford ovale est introduit par le partenaire commercial britannique Perry, Thornton & Schreiber, précurseur de Ford Motor Company Limited of Great Britain. Pour Ford, l’ovale devait « incarner la fiabilité et l’économie ».
1911 – le logo ovale définitif
Association de la signature et du dessin ovale, le logo Ford définitif voit enfin le jour. Ce logo est encore utilisé sur les véhicules et les documents de Ford jusqu’à la fin des années 20.
1912 – la voiture universelle
Pendant une brève période, Ford délaisse la forme ovale et dote ses véhicules d’un triangle ailé. Ce logo doit symboliser la vitesse, la légèreté, l’élégance et la stabilité. Il est orange ou bleu foncé. Il porte l’inscription : « The Universal Car » (la voiture universelle). Toutefois, Henry Ford n’aime pas cette variante qui bientôt disparaît à nouveau du visuel du groupe.
1927 – le badge ovale Ford
Le nouveau modèle A est le premier véhicule Ford à arborer le logo ovale Ford sur son capot. Le fond du logo est de la même couleur (bleu royal) que le logo actuel. Le logo apparaît sur de nombreux véhicules jusqu’à la fin des années cinquante.
Années 1950
L’ovale bleu disparaît ensuite jusqu’au milieu des années soixante-dix des capots et des calandres. Il est remplacé par le simple mot « Ford ». Toutefois, le logo ovale de Ford est toujours utilisé dans les documents de l’entreprise pendant cette période.
L’ovale bleu d’aujourd’hui
Depuis 1976, l’ovale bleu aux reflets chromés orne tous les véhicules Ford. C’est le symbole de marque uniforme et facile à reconnaître de toutes les installations Ford, usines et productions dans le monde entier.

 



 

Bookmark & Share